Info FPT Pionnières de la compétence Twitter (X) Facebook LinkedIn

Nohemy Margathe Boivet, d'Haïti au Canada : son virage informatique

Publié le : 14 juin 2024
Nohemy Margathe Boivet, d

Nohemy Margathe Boivet, jeune femme de 25 ans originaire de Port-au-Prince en Haïti, s’est lancée dans une aventure académique et professionnelle hors des sentiers battus. Il y a quatre ans, elle a décidé d’oser suivre sa passion pour l’informatique et de venir poursuivre ses études au Québec, accompagnée de sa petite sœur, pour se spécialiser dans ce domaine. 

Un changement de cap pour trouver sa voie

Un changement de cap pour trouver sa voie

En choisissant le Québec, Nohemy a entamé un virage spectaculaire dans son parcours scolaire. Elle délaisse alors les chiffres et ses études en services comptables pour se réorienter vers l’informatique. Un choix courageux qui témoigne de son désir profond de suivre sa passion, malgré les pressions sociales de son pays d’origine. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fait que ce soit un métier traditionnellement masculin ne m’a pas freiné, pas du tout. J’ai toujours été différente dans mes goûts, cela ne me fait pas peur et je fonce. En Haïti, c’est mal vu de choisir une voie non traditionnelle. Ici je trouve que c’est plus accessible.

Nohemy, étudiante en Techniques de l'Informatique – Profil Réseautique : sécurité et virtualisation

Son expérience au Collège de Rosemont : bien plus qu’une formation technique

Son expérience au Collège de Rosemont : bien plus qu’une formation technique

Après des recherches approfondies, elle opte pour le programme en Techniques de l'Informatique – Profil Réseautique : sécurité et virtualisation offert au Collège de Rosemont. Son inscription réussie via le Service régional d'admission du Montréal métropolitain (SRAM) a été un autre pas vers réalisation de son rêve. 

Son intégration dans sa nouvelle vie n’a pas été sans défi, notamment avec la barrière de la langue et l’adaptation aux hivers québécois, mais aussi en raison des difficultés vécues pendant sa formation. Nohemy ne s’en cache pas, elle a quelques fois pensé à abandonner pendant la période d’apprentissage théorique du programme. Heureusement, arrivée au module de travaux pratiques, ses doutes se sont envolés et son amour de l’informatique a refait surface. Elle se sent maintenant pleinement épanouie dans sa formation et son intérêt pour son domaine grandit tous les jours. 

Selon Nohemy, le Collège lui a apporté bien plus que des connaissances en informatique. Pour celle qui a parfois tendance à se refermer sur elle-même, les différents projets d’équipe de sa formation lui ont permis de se dépasser et d’aller vers les autres. Des ateliers offerts par le Collège l’ont aussi aidé à briser la barrière de la langue et créer des liens. 

Représenter Équipe Québec aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies

Représenter Équipe Québec aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies
Nohemy aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies en mai 2024

Les 30 et 31 mai dernier, Nohemy a eu le privilège de représenter Équipe Québec, lors de la 28e édition des Olympiades canadiennes des métiers et des technologies qui s’est déroulé au Centre de foires de Québec. C’est dans la compétition d’Infonuagique qu’elle a pu mettre ses connaissances à l’épreuve.  

L’infonuagique est une technologie qui révolutionne la manière dont les utilisateurs accèdent et gèrent leurs données, à l’aide d’environnement de stockage virtuel. Une technologie en plein essor et pour laquelle la compétition est très relevée. Sa participation aux Olympiades était donc une belle façon pour Nohemy de représenter les femmes qui ont choisi d’exercer des métiers en informatique. Une autre fierté pour elle a été d’avoir la chance de représenter le Collège de Rosemont en plus de se mettre au défi. « Mon professeur Michel Leduc m’a informé de la tenue des Olympiades et m’a proposé de représenter le Collège. Pour moi, c’était une opportunité de tester mes connaissances et de vivre un beau défi. » 

Un défi d’autant plus grand pour elle, parce qu’à ce stade de sa formation, sa cohorte n’avait pas encore touché aux notions de l’infonuagique. Elle a donc dû se former spécifiquement pour les Olympiades, avec l’aide de son entraîneur. 

Au terme des deux jours de compétitions, même si Nohemy n'est pas montée sur le podium, elle en ressort tout de même gagnante. Elle est non seulement très fière de sa participation mais également reconnaissante pour cette expérience unique qui lui a permis d’apprendre de nouvelles notions et d’en apprendre plus sur elle-même. 

J’ai adoré l’expérience des Olympiades et je voudrais la refaire. Ce n’est pas seulement une compétition, c’est surtout une occasion de pouvoir apprendre des choses qu’on ne voit pas nécessairement au cours de notre formation.

Nohemy, étudiante en Techniques de l'Informatique – Profil Réseautique : sécurité et virtualisation

Un futur lumineux pour Nohemy

Pour l’avenir, Nohemy voit grand et compte poursuivre ses études à l’École de technologie supérieure (ÉTS) en génie logiciel, tout en continuant d’occuper son emploi de secrétaire médicale en parallèle. Son but : se doter du meilleur bagage possible pour s’intégrer dans le marché du travail et s’établir au Québec pour de bon. 

Quand on lui demande si le fait d’être une femme immigrante l’inquiète dans sa future recherche d’emploi, Nohemy est bien consciente que la discrimination existe mais elle est aussi confiante que son ambition et sa détermination seront des outils redoutables pour l’aider à se démarquer. 

Je ne m’arrête pas à ça. Comme femme, et comme femme noire, je sais que parfois je dois travailler deux fois plus fort pour faire ma place, mais je vais me rendre là où j’ai envie d’aller.

 

Nohemy, étudiante en Techniques de l'Informatique – Profil Réseautique : sécurité et virtualisation

Articles similaires

Jérémy Pelletier : l
Jérémy Pelletier : l'usinage, une affaire de famille!

Jérémy Pelletier, 20 ans, a su très tôt que l’usinage serait son métier. Une passion transmise par son père et son grand-père, machinistes de métier. Même s’il lui manque un bras en raison d’une malformation, il est évident que ce diplômé du Centre Bernard-Gariépy amorce actuellement une belle carrière!

Formation professionnelle Juin

Carelle Tchepmo : réaliser son plein potentiel
Carelle Tchepmo : réaliser son plein potentiel

Carelle Ariane Tchepmo Djiomeni est originaire du Cameroun en Afrique centrale. Menée par son envie de voyager et sa curiosité pour découvrir le monde, la jeune femme est arrivée au Québec en 2021 à l’âge de 20 ans en compagnie de sa sœur aînée. Elle étudie présentement au Cégep de Granby en Technologie du génie électrique : automatisation et contrôle.

Formation technique Juin

Dois-je me réorienter ?
Dois-je me réorienter ?

"Une question que l'on se pose parfois et dont il ne faut pas avoir peur. Des ressources existent ! Commencez par vous poser les bonnes questions . Découvrez 7 questions - réponses dans cet article qui pourront vous aider dans votre cheminement scolaire et professionnel. 

Métiers Jan.

Avis de protection de la vie privée et de témoins

Ce site utilise des témoins de connexion à des fins fonctionnelles et analytiques. En cliquant sur « J’accepte » ou en poursuivant votre navigation, vous acceptez le stockage de témoins sur votre appareil.

Lire la politique de confidentialité