Info FPT Promotion Twitter Facebook LinkedIn

Le Défi des recrues, préparer les travailleurs de demain

Publié le : 11 Avril 2022

Après deux ans sans événement en présentiel, Compétences Québec a pu organiser un Défi des recrues en collaboration avec le Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay le 1er avril dernier. Sur place, 16 métiers à découvrir étaient proposés aux élèves de la région.

3e édition du Défi des recrues

Pour la 3e édition du Défi des recrues au Centre de services scolaires des Rives-du-Saguenay, ce sont près de 900 élèves de troisième secondaire qui ont pu s’initier aux métiers spécialisés le temps d’une journée.

Selon les mots de Frédéric Gaudreault, rencontré sur place, cet événement festif permet aux élèves de troisième secondaire du Centre de services scolaire de découvrir l'univers fascinant de la formation professionnelle. Les divers ateliers ludiques proposés servent à pousser leur réflexion quant à leur choix de carrière. C'est donc un moyen unique d'orienter ces jeunes vers des métiers essentiels qui leur permettront de s'épanouir et de bien gagner leur vie.

Par le fait même, c'est une opportunité de valoriser nos formations et de participer au manque de main-d’œuvre qualifiée. Bref, il n'y a que du bon au Défi des recrues

Frédéric Gaudreault, directeur adjoint du Centre de formation professionnelle du Grand-Fjord et membre du comité organisateur de l’activité.

Positionner la FP auprès des jeunes

Les défis proposés, d’une durée de 10 minutes chacun, ont permis aux élèves d’explorer concrètement une vingtaine de formations issues de différents secteurs d’activités, telles que mécanique de véhicules lourds routiers, fonderie, soudage-montage, esthétique, vente-conseil, etc.

Ces derniers se sont livrés à une compétition amicale visant à relever divers défis en lien avec les programmes de formation professionnelle offerts sur le territoire du Centre de services scolaire.

Le Défi des recrues

Le Défi des recrues est une activité de sensibilisation aux métiers spécialisés visant à intéresser les élèves, en particulier ceux du premier cycle du secondaire, aux formations professionnelles offertes dans leur région. Sous la forme de compétition amicale entre écoles secondaires, les jeunes peuvent ainsi être initiés à plus d’une vingtaine de métiers spécialisés.

Depuis 2017, 14 éditions ont été organisées par Compétences Québec en partenariat avec les centres de services scolaires et les centres de formation professionnelle de différentes régions du Québec. Au total, ce sont 80 écoles et près de 16 000 élèves qui ont pu découvrir un métier spécialisé.

Préparer les générations de demain… et convaincre les parents

Dans le contexte actuel de rareté de la main d’œuvre dans certains secteurs clés de l’économie du Québec, le Défi des recrues est un outil puissant d’orientation et de découverte des métiers.

Selon Josiane Ouellet, responsable des communications à Compétences Québec, il faut sensibiliser les élèves du secondaire car, derrière eux, ce sont aussi les parents qu’il faut convaincre de l’intérêt et de la pertinence de choisir la formation professionnelle.

C'est aussi d'ouvrir les horizons des parents, défaire un peu les mythes, parce que souvent ils ne savent même pas à quoi ça ressemble un CFP. Donc d'ouvrir les portes du CFP, de voir l'équipement à la fine pointe de la technologie, de voir que la formation professionnelle c'est super accessible.

Josiane Ouellet, responsable des communications à Compétences Québec
Reportage de Noovo Info sur le Défi des recrues : "Un défi pour pallier la pénurie de main d'oeuvre"

Le Défi des recrues permet également aux enseignants des écoles participantes de découvrir les locaux soutient Josiane Ouellet. Ils sont en découverte autant que les élèves qu’ils accompagnent. Souvent issus d’un parcours universitaire classique, ils ne connaissent pas nécessairement la réalité du monde la formation professionnelle ou ne serait-ce que du CFP de leur région. Il est donc important qu’il puisse également se faire une idée de la réalité des métiers enseignés en FP afin de pouvoir mieux en parler à leurs élèves.

Pour aller plus loin :